Notre Histoire

 

Que de temps passé depuis le 4 août 1910 où, sur convocation d'un Comité d'Organisation d'une Société Amicale des Enfants du Canton de Laguiole, un groupe de compatriotes se réunit, élabora des statuts et élit un bureau provisoire : "La Laguiolaise" était née.
 
 
La première réunion se tint chez Monsieur Emile BESOMBES, Monsieur Florin CAPOULADE fut nommé Président et le premier bureau constitué. De cette réunion d'hommes généreux et dévoués à leur patrie, naquit l'une des plus belles Amicales Aveyronnaises.
Le premier banquet d'inauguration eut lieu fin décembre 1910, il connut un réel succès : 215 convives avaient répondu à l'appel du Président. Le bal de nuit fut des plus animés et le résultat se solda par un bénéfice de six cents francs.
Dès cette époque, l'Amicale comptait trois cents adhérents.
 
ANECDOTE : En 1911, "La Laguiolaise" est contactée pour s'occuper d'un projet ferroviaire qui devait relier Espalion à Saint-Flour : une gare était prévue à Laguiole ! Ce projet fut abandonné après la guerre 1914-1918, l'automobile étant alors en pleine expansion
 
Le deuxième banquet eut lieu le 24 décembre 1911.
 
En 1912, le bureau est renouvelé. Monsieur CAPOULADE demeure Président. Après délibération, il est nommé un Vice-Président par commune.
 
En 1913, Monsieur CAPOULADE quitte ses fonctions de Président ; en reconnaissance des services rendus à l'Amicale, il est nommé président d'Honneur Fondateur. Monsieur Honoré ALAZARD prend alors sa succession.
Puis, vient la guerre (1914-1918), les réunions ne purent continuer, mais notre Amicale était toujours vivante et, dès que les évènements le permirent, une Assemblée Générale fut décidée; elle se tint le 7 mai 1920. Monsieur ALAZARD donna sa démission et ce fut Monsieur Jean MALET qui le remplaça. Monsieur ALAZARD fut nommé Président d'Honneur.
 
A l'Assemblée Générale qui suivit le 26 novembre 1922, le bureau fut renouvelé et il décida la publication d'un annuaire. L'Amicale devenait de plus en plus prospère, elle participa à cette époque très activement à la construction du monument aux Morts de Laguiole.
 
Le 31 janvier 1926, Monsieur Jean MALET démissionne à son tour du poste de Président. C'est Monsieur Léon MALET qui est désigné pour remplir ces fonctions.
 
Une réunion eut lieu le 6 décembre 1931 : réunion importante, tant par le nombre des sociètaires que par les questions traitées. Après discussion, le renouvellement du bureau fut décidé : Monsieur Baptiste RIEU fut alors élu Président en remplacement de Monsieur Léon MALET. Les communes de Curières, Montpeyroux, Soulages se séparèrent alors de "La Laguiolaise". Malgré cette scission et grâce à l'activité de son jeune Président Baptiste RIEU, notre Société connut une période de travail et d'essor, le nombre de sociétaires croissait, les banquets étaient de plus en plus suivis et obtenaient un grand succès sans cesse renouvelé. Les matinées dansantes, quant à elles, attiraient une foule considérable de danseurs et donnaient d'excellents résultats financiers.
 
En accord avec la Municipalité de Laguiole, l'Amicale participa aux travaux d'embellissement de la "Capitale de la Montagne". Elle prit notamment l'initiative de la constitution d'un Comité en vue de recueillir les souscriptions pour les "chemins du Fort". Succès tout à l'honneur de chacun de nous.
 
En février 1935 eut lieu le banquet du 25ème anniversaire, présidé par le Fondateur de l'Amicale Florin CAPOULADE assisté du Président actif Baptiste RIEU et des nombreuses personnalités amies. Avec les bénéfices résultant de ces banquets, l'Amicale réalisa le projet qui lui tenait à coeur : "l'Allée de l'Amicale". L'inauguration eut lieu lors de la fête estivale en août 1935. Chaque année, malgré la crise qui sévissait, l'Amicale octroya des subventions aux oeuvres sociales et de bienfaisance.
 
Malheureusement, la guerre survint, 1939-1940, et l'occupation 1940-1944. Durant cette période, seules les matinées dansantes au Pavillon Dauphine permirent de maintenir un contact amical et familial entre les sociétaires. Le bénéfice de ces matinées dansantes permit l'envoi de colis à nos prisonniers. Pour l'Amicale, l'année 1944 fut cruelle. Le 22 août 1944, son Président, Monsieur Baptiste RIEU, fut frappé à mort lors des combats de rue, à la libération de Paris et expira au milieu des siens. Il laissa la mémoire d'un Président actif qui se consacra à sa tâche de tout son coeur.
 
Le 13 janvier 1946, au cours de la première Assemblée Générale tenue chez Monsieur Félix GINISTY, Monsieur Pierre BADUEL d'OUSTRAC fut appelé à son tour à prendre en main les destinées de l'Amicale, entouré de 3 Vice-Présidents : Messieurs Marcellin CAZES [qui succède au regretté Adolphe BRINGUIER décédé en 1948], Joseph DIJOLS et Clément GINISTY. Des amicalistes fervents et dévoués constituant un bureau dynamique comprenant, entre autres, Jean TRINQUES, Casimir CAPOULADE, Edouard ALAZARD etc.  
L'Amicale ne pouvait que continuer à prospérer.
 
Le 10 août 1947, son activité fut couronnée par l'inauguration d'un monument représentant "Le Taureau" commémorant la race d'Aubrac - oeuvre du sculpteur Georges Guyot, offert par les Beaux-Arts, grâce à Pierre GOUTAL alors secrétaire de l'Amicale, inspecteur Général des Arts et Lettres.
 
Le 22 janvier 1948, eut lieu au Palais de Chaillot, avec le concours de la Fédération des Amicales Aveyronnaises, présidé par monsieur Robert LHEZ, la présentation du film tourné à Laguiole : "Au pays des grands patûrages". En même temps que ces manifestations spectaculaires, notre Amicale poursuivit sa tâche s'efforçant d'apporter à ses banquets et à ses réunions un intérêt sans cesse renouvelé.
 
Le 30 octobre 1948, au cours d'une réception intime à l'Hôtel Lutetia, un fanion fut remis par le doyen de l'Amicale, Monsieur CAPOULADE au Président Monsieur BADUEL d'OUSTRAC. Ce fanion fut offert par un Laguiolais de Paris qui voulut garder l'anonymat. A chaque banquet, depuis cette date, ce fanion marque la place de Président. A cette époque, le bureau de l'Amicale, comprenant des animateurs dévoués et actifs tels que Joseph DIJOLS, Georges GINISTY, Pierre DOLY, Albert GINISTY, Henri PONS, Raoul BESOMBES, André GASQ etc., tout en  maintenant les traditions, prit des initiatives telles que l'organisation de sorties champêtres avec sonorisation, plancher et bar... qui furent autant de succès, en réunissant de nombreaux Laguiolais heureux de se rencontrer.
 
Les années passèrent, les banquets se poursuivirent et nous arrivâmes au 23 janvier 1960. Dans les salons de l'hôtel Lutetia eut lieu le Banquet du Cinquantenaire de l'Amicale, présidé par Monsieur Alexandre CAYLA, alors Maire de Laguiole. Banquet mémorable, affluence record. Au cours de ce banquet, dans un discours écouté dans le plus grand silence et très applaudi, Monsieur CAYLA rendit un vibrant hommage à l'Amicale et à tous ceux, qui depuis sa création, avaient oeuvré à son épanouissement. Sur le plan social et régional, l'Amicale poursuivit et intensifia ses efforts. Les subventions étaient réparties tous les ans à l'église, à la maison de retraite, et à différentes associations.
 
En 1971, après avoir présidé l'Amicale pendant 25 ans, Monsieur Pierre BADUEL d'OUSTRAC, donna sa démission. Une Assemblée Générale fut convoquée. Monsieur André GASQ fut élu, à l'unanimité, à la Présidence de l'Amicale. Le choix ne pouvait être meilleur, on ne pouvait élire un Président plus actif, dynamique et dévoué que l'ancien Président du Comité des Fêtes, a qui, à chaque banquet, l'on devait des tombolas dotées de lots d'une rare qualité. Au cours de cette Assemblée, un bureau fut aussitôt constitué à l'image de son Président. Furent nommés :

  • Deux Vice-Présidents, Messieurs Marcel FERRIER et Pierre BRINGUIER dévoués à la cause amicaliste et à l'Amicale ;

  • Une secrétaire générale, Madame Colette VAURS qui malheureusement après quelques années dut donner sa démission pour raisons familiales ;

  • Un trésorier général, Monsieur Pierre LUNEL, aussi économe que l'était son prédécesseur ;

  • Un Président du Comité des Fêtes, Monsieur Paul LUNEL, assisté d'un Vice-Président, Monsieur Jean CONDOM : ils étaient entourés d'une bonne équipe, comprenant notamment Messieurs Georges ROUCOUS, Roger PICOU, Jean PEGORIER, Louis GASQ, Claude SOLER, Louis VAURS... qui animaient nos banquets et organisaient les tombolas, chacune d'elles dotée de nombreux lots. Il faut rendre ici un hommage à nos fournisseurs et à nos généreux donateurs pour leur participation. Notre compatriote et ami Monsieur Roger CAZES nous soutient très efficacement par ces dons et nombreux lots qui agrémentent nos tombolas.

Après l'élection de son nouveau Président, l'Amicale organisa au mois d'août 1972, chez Monsieur BRAS, aux pistes de ski, un "banquetou" qui réunit, autour d'un aligot géant, les Laguiolais de Paris et ceux du pays.
 
En 1977, le 15 août, fut inauguré le jardin promenade de la maison de retraite, réalisation pour laquelle une souscription fut ouverte à Paris et à Laguiole. Elle connut un vif succès même si un emprunt effectué par la commune de Laguiole fut néanmoins nécessaire. Il fut remboursé par annuité par les communes de Laguiole, Montpeyrous, Soulages et Cassuéjouls, au prorata des habitants de chaque commune. Les amicales de l'Union Montagnarde, Cassuéjouls et de l'Alliance Montagnarde participèrent également à cette réalisation. Le jardin promenade situé en contre-bas de l'esplanade du Fort jouxte l'ancienne maison de retraite transformée aujourd'hui en logements. Il surplombe Laguiole sur le versant d'Oustrac et laisse tout loisir pour admirer l'immense panorama qui s'offre à lui. D'une exposition idéale et très ensoleillé, il permet de découvrir Rodez par delà la Chapelle de Montpeyroux.
 
Monsieur André GASQ, Président de l'Amicale, participa à cette inauguration auprès de Monsieur le Maire de Laguiole, Docteur DUMAS, de Maître CHAUFFOUR, Conseiller Général, de Monsieur DANGLES, Conseiller de Paris, de toute la municipalité et bien entendu de Monsieur Le Curé, Doyen de Laguiole, l'Abbé POUGET. On déplora l'absence de Monsieur Pierre MALET, premier adjoint au Maire qui, empêché pour des raisons d'ordre familial, ne put partager ces moments de joie pour une oeuvre à laquelle il s'était largement dépensé.
 
En 1979, la Laguiolaise a participé au financement de l'harmonium de l'Eglise. En 1984, notre association offre le chemin de Croix en céramique de la Chapelle du Foirail.

© 2019 by Virginie C @Laguiolaise. Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now